29.1.06

Delanoë va-t-il arrêter d’emmerder les Parisiens ?


Quand l’autocrate et vaniteux Bertrand Delanoë va-t-il arrêter d’emmerder les Parisiens ?

Parmi la génération des “Zélites” qui nous “gouvernent” en réduisant nos libertés, Bertrand Delanoë sort incontestablement du lot. Il est l’incarnation parfaite de ces nouveaux politiques “communiquant” qui gèrent des Symboles au lieu de gérer la Réalité.

Nuit Blanche, Paris plage, Place Salvadore Allende, Place Henri Krasuki (on a les idoles que l’on peut!!!), Tramway, JO 2012, il adore les actions symboliques mais onéreuses qui font parler de lui mais vident surtout vos poches. Devinez combien de photographes sont affectés à la Mairie de Paris pour prendre ce paon sous toutes ses coutures dès qu’il déploie sa roue?

Quatorze. Oui, 14. (2X7, 13 + 1, il n’y a pas d’erreur). Vous avez dit “mégalomanie”?
Le plus drôle, c’est que cet hypocrite essaye de nous faire croire, je l’ai vu dans un reportage d’Envoyé Spécial, qu’il n’aime pas les médias!! On le voit qui dit au revoir au patron du bistro de son petit-déjeuner en disant «A demain, ils ne seront pas là, mais moi je serai là», avec une expression de dédain et de soulagement. Delanoë est un homme du peuple qui agit pour le peuple. N’a-t-il pas transformé une partie des appartements du Maire en crèche? Bien sûr, il se trouvera toujours quelques mauvais esprits pour parler de… Démagogie?

Delanoë, l’incroyable vaniteux, a fait toute sa (très) médiocre carrière dans la “communication”, avec une petite agence qui ne s’est jamais vraiment développée, malgré son réseau politique. De ça, on ne lui tiendra pas rigueur, car le passé n’est pas toujours déterminant en politique, surtout chez les grands: Churchill était un cancre, De Gaulle un officier mal noté à l’école militaire, et W. Bush un mauvais prospecteur pétrolier. Ne vous méprenez pas, loin de nous l’idée saugrenue, mais assez caustique, de comparer notre Bertrand à ces icônes du courage politique… La colère nous gagne, mais pas la sénilité.

Bertrand Delanoë a été élu en 2001 uniquement parce que le camp opposé était divisé par la présence de deux candidats. Depuis, il gère son mandat de façon “messianique”, alors que la Mairie de Paris, sous son règne pourtant despotique, ne contrôle rien des grands domaines de l’état : ni la justice, ni la police, ni l’armée, ni la santé.

Depuis, Il nous emmerde. Vraiment. Après tout, depuis Cambronne, il est permis de le dire.
Toutes ses actions de communication, dignes d’une République bananière, ses projets symboliques de monarque, les Parisiens s’en foutraient s’ils ne les subissaient pas. Les Nuits Blanches ? Ok, si ça l’amuse… Visiter un musée la nuit, en voilà une belle idée pour dépenser nos impôts. Le concept de Paris Plage? Pourquoi pas, si ça l’excite. Mais je me demande si les enfants défavorisés ne préfèreraient pas faire 3 heures de car ou de TGV affrétés par la Mairie pour se baigner dans la Mer, plutôt que de voir passer des rats crevés sur la seine ou de subir ses projets pharaoniques. Et le pire, c’est que toutes ces fantaisies coûtent cher… Très cher. On croirait Laurent Gerra imitant Jack Lang…

Il n’a pas compris que les Parisiens lui demandent simplement de nettoyer les déchets canins et de recevoir poliment de temps en temps un chef d’état ou un Maire étranger pour leur remettre les clés de la Ville de Paris et signer son livre d’or. Ils sont déjà moins d’accord pour que l’on fasse citoyen d’honneur de “sa Ville”, lors de dispendieux Cocktails que nous payons, toutes les crapules à la Mumia Abdu-Jamal qu’il admire tant, pour peu qu’elles aient tué des flics américains (leurs veuves apprécieront).

Au lieu de ça, Il se transforme en autocrate et emmerde 10 millions de franciliens, 2 millions de Parisiens, avec ses projets de voirie et son tramway à la con. Les piétons étouffent à cause des embouteillages, les Parisiens en voiture perdent des heures, mais qu’importe, l’essentiel est de ne surtout pas paraître inactif. Ce qui, traduit en langage gauche caviar, implique forcément de faire dans le faste, l’inutile et l’onéreux.

Le tramway! Un délire à la Ceaucescu, motivé par des raisons purement idéologiques (Paris a un réseau parfait de bus et métro). Il a transformé le 14ème et le 15ème sud en zone de guerre, ruiné les commerçants, pourri la vie des riverains pendant 2 ans. On a déjà la preuve flagrante que son projet est un cauchemar inutile. Mais, maintenant, au lieu de l’arrêter, il veut étendre sa politique du pire au 16ème sud, contre l’avis du Maire d’arrondissement et de ses habitants, et ainsi détruire sur 1700 mètres, une triple rangée d’arbres exceptionnelle à Paris, celle du boulevard Exelmans! Nous sommes en plein délire! Abattre des centaines d’arbres pour dépolluer Paris sans doute et satisfaire les écologistes de salon? On marche sur la tête!

Il nous emmerde Bertrand et qu’il soit de gauche et homo n’a rien à voir là-dedans… On s’en fout. Il pourrait être de droite et hétéro, les Parisiens seraient tout autant excédés. (Comme sont excédés les bordelais par Juppé, par exemple, mais nous laisserons ce sujet à un bordelais… Nous avons assez à faire comme ça.)

Il m’emmerde, ce Delanoë, tout comme certains abrutis stalino-dynosorus Rex de la voirie de Paris… Beaucoup. Oui, je sors de mes gonds et je ne suis pas le seul!

Ce qui rend fous les riverains de mon quartier inquiets, c’est qu’il existait, exactement au même endroit, il y a 25 ans le train, la Petite Ceinture, et qu’il a été détruit car il n’y avait pas assez de trafic !!! C’est la preuve absolue que nos élites sont de vrais visionnaires! Quel talent! Quel sens aigu de l’irresponsabilité! Quelle belle équipe de penseurs tellement sûre d’elle-même et de sa supériorité sur le commun des citoyens que nous sommes! Nous les incapables de comprendre… Il vaudrait sans doute mieux s’abandonner à sa gestion «synarchique» et tout irait pour le mieux.

Voyez bon peuple! On ne s’en prend pas qu’aux plus démunis! On va s’attaquer aux nantis maintenant! Ils avaient des arbres et un beau cadre de vie? Les pauvres ont du béton! Rasons leurs arbres, mettons leur du béton et le métro devant leurs fenêtres de richards! Mais vous n’aurez pas une meilleure vie pour autant. Vous n’allez pas vous battre pour les riches non? Ah! La belle haine de classe de notre Grand Timonier… La petitesse, la jalousie, l’aigreur… Oui, la haine de l’autre, de sa réussite, de celui qui ne pense pas comme lui et qui s’oppose. Delanoë c’est l’anti-Robin des Bois… Non qu’il coupe des arbres, ce qui serait un jeu de mot facile, mais parce qu’il vole les riches et qu’il ne donne que du vent et de belles promesses aux pauvres. Paris 2012 les gars! On va vous donner des jeux, restez calmes… Quant au pain…

Mais par quel processus de pensée caricatural et archaïque pensent-ils qu’il y a encore des «riches» dans le 16ème? Les riches? Ils sont partis ou sont sur le point de le faire. Il y a longtemps qu’ils ne vivent plus ici. Ils sont en Suisse, en Belgique, en Angleterre ou aux USA. Ils ne supportaient plus d’être emmerdés pas des politiciens ineptes depuis 25 ans.

Le bois de Boulogne est le seul vrai espace vert naturel et préservé de Paris avec le bois de Vincennes. Savez-vous que pour les JO 2012, des bâtiments vont être construits en pleine nature? Des arbres abattus par centaines? Des hectares de pelouses recouvertes d’asphalte et transformés en parking pour les officiels et visiteurs?
(Cf: http://www.parisjo2012.fr/fr/jo2012/sports_sites).

Les Parisiens sont tolérants. Mettez les dans une pièce et ils fraterniseront: les écolos et les amateurs de 4X4, les fous de mer et les fous de montagne, les homos et les hétéros, les «à gauche» et les «à droite», les Juifs et les Arabes, les monogames et les libertins, les amateurs de Beatles et de Rolling Stones… Ils diront dans le pire des cas «Je te comprends, mais c’est pas trop mon truc».

Les Parisiens sont même hyper tolérants. Ils ne s’offusqueront pas des nombreux déplacements de sa majesté le Roi de Paris, buté, intolérant, faussement gentil et de sa cour arrogante, en 1ère classe à travers le monde pour faire le guignol à la Jean-Claude Dusse dans les réunions du CIO en Suisse ou à Singapour: «Bonjour! Je suis Bertrand de Paris», « Hello! I am Bertrand from Paris», «Tag! Ich bin Bertrand von Paris», «Hola!… » etc. Nous sommes même prêts à financer les meilleurs repas, les meilleurs hôtels, les meilleurs strip-bars. Nous fermerons même les yeux pour les frais de bordel et de putes pour tout le monde.

Les Parisiens sont vraiment cools… Très très cools… Pour le moment. Je crains qu’ils ne se disent rapidement que les seuls moyens de lui faire passer un message sont «l’épaulé jeté de barrière métalliques» et le «nettoyage poussé de bureau», élevés au rang de futures disciplines olympiques bien avant 2012. Les forains, par exemple, ont récemment employé avec succès cette technique démocratique quand les débiles qui nous gouvernent ont voulu les empêcher de prendre l’autoroute, eux, une profession nomade!

Il semble que Bertrand ait oublié le message des urnes envoyé par le peuple aux “zélites” le 29 mai… Ils pourraient bien lui rafraîchir la mémoire bientôt.

Quand je parle avec les gens de mon quartier, je suis surpris par leur colère et leur détermination, leurs pétitions spontanées signées par des milliers de personnes, la création de sites Internet, réunions de quartier, etc. Tous avec une simple demande, tellement simple à réaliser:

«Mais qu’il arrête de nous emmerder».

Source : John Daligre. 26 juin 2005 pour Libertyvox